Quels sont les différents éléments d’un monument funéraire ?

Publié le : 21 octobre 20213 mins de lecture

À première vue, toutes les tombes se ressemblent mais les éléments qui les constituent ne sont pas réellement identiques. C’est le monument qui diffère d’une tombe à une autre. Ce sont les différents éléments qui couvrent la concession funéraire et qui composent le monument funéraire. Généralement en granit, il peut aussi être construit en pierre, en marbre ou tout autre matériel. Le monument funéraire se divise en six parties.

La stèle et le socle

La partie de souvenir est la stèle où vous pouvez voir les différentes gravures et ornements. C’est l’assemblage qui reçoit l’épitaphe, c’est-à-dire les inscriptions. La stèle est l’élément le plus important du monument funéraire parce que c’est la partie visible. Afin d’honorer la mémoire du défunt, elle peut être ornée d’objets de décoration ou textuels. Vous pouvez utiliser un socle pour la rehausser mais cet élément n’est pas obligatoire. La stèle peut prendre différentes formes: découpe originale, moulurée, à pan ou à pente, trapézoïdale, rectangulaire. La stèle est la partie qui est toujours utile si le défunt a choisi la crémation comme mode d’obsèques.

La tombale

L’élément qui permet de recouvrir le caveau et de s’ajuster au soubassement est la tombale. On l’appelle aussi pierre tombale ou dalle. Afin de laisser couler les eaux de pluie, elle se place horizontalement, un peu en pente. Cette partie est également visible. C’est l’autre bloc qui est utile pour un monument cinéraire. La forme et la gravure de la plaque peuvent être personnalisées sans difficulté. Elle peut être à pente, plate, bombée, etc. La tombale est aussi importante et peut être ornée de motifs religieux par exemple. 

Les autres parties du monument funéraire

Les autres éléments ne sont pas aussi importants que les premiers mais ils complètent le monument funéraire. Il y a le soubassement qui sert de rehaussement à la stèle et de délimitation à la tombale. C’est l’élément de base de l’ouvrage. Il peut se composer d’un prie-Dieu ou d’une jardinière. Les plus courants sont construits en quatre ou cinq pièces. Les éléments du soubassement peuvent être taillés en masse ou indépendants. Il y a, ensuite, l’assise de la sépulture, la pièce la plus basse. Il s’agit de la semelle. Vous avez le choix entre la semelle revers d’eau et la semelle plate. Au-dessus de celle-ci, il y a la plinthe. Cet élément est un cadre vertical qui ajuste l’ouvrage à la taille du caveau. On l’appelle aussi revêtement ou placage.

Plan du site